Qu'es ce qu'est le Bondage Japonais / Shibari

Posté par: Alexandre Guiet Dans: Root Sur: mardi, mai 14, 2019 Commentaire: 0 Frappé: 72

Communément appelé Shibari, est l'Art japonais d'attacher sa/son partenaire.

Qu'es ce qu'est le Shibari (Bondage) ? 

   

    

Communément appelé Shibari, est l'Art japonais d'attacher sa/son partenaire.    
Cette pratique se décline sous forme de jeux érotico-sensuels,  permettant la découverte de nouvelles sensations entre partenaires.  
Toute fois, un apprentissage est nécessaire pour pratiquer en toute sécurité.    

    

L’apparition du shibari sur la « scéne » SM occidentale remonte aux années 1950 / 1960, lorsque les premières photos et gravures anciennes venues du Japon commencèrent à lentement se diffuser dans les réseaux spécialisés

   

    

A l’origine, le shibari désigne au Japon l’art d’attacher… Ceci  était réservé aux prisonniers ou aux condamnés de droit commun

   

Pour beaucoup, le shibari fait définitivement partie des pratiques SM. Si tel peut-être le cas, cela n’a rien de fatal ou d’obligatoire.

  

   

Rassurez-vous, tout le monde a des fantasmes, et ce genre de fantasme en fait bien souvent partie... Si vous vous connaissez bien l'un(e) et l'autre, si vous avez suffisamment confiance l'un(e) dans l'autre, ce genre de discussion doit être naturel. Et si l'autre se "braque", ça ne veut pas forcément dire que vous n'êtes pas fait l'un(e) pour l'autre. Mais que la communication au sein de votre couple peut être encore améliorée... 

   Résultat de recherche d'images pour "bondage erotique"

  

Sans plus attendre, voici donc quelques un de ces mots magiques:

    

  • Kinbaku = l’art de ligoter "à la Japonaise"
  • Asanawa = corde traditionelle Japonaise, faite de chanvre
  • Shibaritai = le fait pour le Maître d’indiquer son désir de ligoter son Sujet
  • Nawa = corde
  • Nawashi = un artiste de la corde
  • Shibari = l’action de ligoter quelqu’un
  • Karada = le corps – par métonymie, le harnais de corde qui enveloppe le corps
  • Shinju = les perles – par métonymie, le bondage des seins
  • Sakuranbo = les cerises – par métonymie,le bondage des fesses, voire le bondage génital
  • Hojo-jutsu = l’art martial qui consiste à immobiliser un prisonnier avec des liens
  • Shibararetai = le fait pour le Sujet d’indiquer son désir d’être ligoté(e) par le Maître
  • Musubime = un noeud

   

  

règles de sécurité élémentaires 

    

Le bondage impose une relation de confiance entre celui qui attache et la personne attachée. Votre partenaire se livre littéralement pieds et points liés à vous. Vous êtes investi d’une grande responsabilité que vous devez honorer en gardant la maîtrise de vos et ses fantasmes.

    

Un bondage demande à ce que les liens soient serrés a minima. Lorsque vous faites passer une corde derrière une autre, le long de la peau, veillez à ce que le passage se fasse en en intercalant vos doigts de façon à ce que la peau ne soit pas blesser.

   

   - 3 parties du corps sont impérativement à éviter : le Cou, l’Aine et les Aisselles, car c’est par celle-ci que passe le sang indispensable à l’irrigation du cœur. On doit pouvoir aisément glisser un doigt entre la peau et la corde enlacée sur le corps et ainsi ne pas couper la circulation ni serrer les muscles pouvant endommager le système nerveux.

    

Ne laissez jamais une personne ligotée seule, surtout si elle est bâillonnée. Elle pourrait accidentellement suffoquer. De même, évitez les cordes passées autour du cou et gardez à portée de main quelque chose pour couper les liens en cas d’urgence (ciseaux, couteau…).

  

Votre partenaire de bondage doit pouvoir stopper la séance dès qu'il le désire. Vous devez convenir entre vous un code de sécurités 

  

Pour vos futurs séssions de bondage, vous pouvez complet cet art japonais, avec un autres produit qui a était inventé par nos amis Japonais, je vous parle bien sur des Fucking Machine. SexePanel vous propose une gamme des meilleurs Fuck Machine notamment avec notre propre marque de Machine à baiser, les Fucking Machine FuckerMachine

commentaires

laisse ton commentaire